×

Adam et Ève

Pensaient mieux savoir

Ils ont franchi les limites posées par Dieu

Ont été attirés par la gloire d’un autre

Orgueil et arrogance

 

Pharaon a résisté

Moïse a supplié

Les Hébreux étaient captifs

Il a fallu envoyer des plaies

Orgueil et arrogance

 

Acan était cupide

Il voulait le butin de ses ennemis

Il n’a pu s’empêcher de s’emparer

De ce que Dieu avait interdit

Orgueil et arrogance

 

David a convoité ce qui ne lui appartenait pas

A abusé de son pouvoir

Pour prendre la femme d’un autre

Adultère et meurtre

Orgueil et arrogance

 

Nabuchodonosor voulait être vénéré

A la place de Dieu

Voulait être craint et loué

A ignoré les avertissements de Dieu

Orgueil et arrogance

 

Les chefs d’Israël

Étaient insensibles aux souffrances de leurs frères

Se reposaient dans des lits d’ivoire

Buvaient le vin dans des larges coupes

Orgueil et arrogance

 

Hérode a massacré des enfants

Pour tuer le Roi nouveau-né

Et garder son trône

Orgueil et arrogance

 

Les Pharisiens ont perverti

La religion de leurs pères

Ils ont chargé leur peuple de fardeaux

Et comploté contre le Messie

Orgueil et arrogance

 

Pierre a tiré l’épée

Pour défendre le Messie

Il a agi contre le plan de Dieu

Orgueil et arrogance

 

Des puissances ont attaqué l’église primitive

Pour empêcher la Bonne Nouvelle de se répandre

Une bataille perdue d’avance

Orgueil et arrogance

 

Conçus dans le péché

Nous voulons suivre notre propre voie

Et résistons à Celui qui donne le souffle de vie

Orgueil et arrogance

 

Cette histoire a une fin glorieuse

Elle ne s’arrête pas à ce constat désolant

Dieu a vaincu ce qui nous retenait :

L’orgueil et l’arrogance

Jésus a souffert et a donné sa vie

Il s’est sacrifié

C’est par cette grâce seule que nous sommes libérés

De l’orgueil et de l’arrogance

Merci d’avoir

Souffert

Pour me sauver

Merci de ne jamais

Me laisser tomber

Merci

De me suivre,

De m’entourer

De me mettre face

À mes fautes.

J’ai réalisé que

Quand l’Esprit me brise,

Ce n’est pas pour

Me juger,

Me condamner,

Me rejeter,

Ou m’éloigner de toi.

Quand je suis brisé,

Tu n’es pas dégoûté ou lassé

De moi.

Non, dans ces moments

Difficiles

Tu m’entoures

De tes bras d’amour

Tu m’attires à toi

Quand mon péché

Te met en colère,

Ce n’est pas une colère de condamnation

Mais c’est la colère rédemptrice de la grâce

Jésus a pris sur lui

Mon rejet et ma faute

Pour qu’ils ne me soient jamais

Imputés.

Je ne m’enfuirai pas loin

De ton regard

Je ne me détournerai pas

De ta miséricorde,

Je ne me proclamerai pas juste

Je ne t’accuserai pas

De ne pas être amour

Je n’endurcirai pas mon cœur

Je me souviendrai que

Cette douleur

Est la douleur de la grâce.

Dans ces moments,

Je ne suis pas rejeté

Mais à cause de ton immense

Miséricorde

Je suis

Aimé.

 

Que Dieu vous bénisse,

Paul David Tripp


Pour aller plus loin

  1. Au cours de la semaine, lisez chaque jour l’une des histoires mentionnées dans le premier poème. Quelles leçons en tirez-vous pour votre vie ? En quoi sont-elles un avertissement contre l’orgueil et l’arrogance ?
  2. De quelle manière avez-vous manifesté de l’orgueil et de l’arrogance ces derniers jours ? Qu’avez-vous dit ou fait qui montrait que vous étiez meilleur, que vous saviez mieux ou que vous méritiez mieux que quelqu’un d’autre de votre entourage ?
  3. Avez-vous agi, même subtilement, comme si vous étiez plus intelligent que Dieu ? Quels domaines de votre vie n’ont pas encore été assujettis au Seigneur ?
  4. Quand avez-vous pour la dernière fois ouvert les yeux sur votre orgueil, votre arrogance ou un autre péché ? Comment l’Esprit a-t-il piqué votre conscience ? Dieu a-t-il utilisé une personne pour mettre vos fautes en lumière ?
  5. Quelle a été votre première réaction ? Avez-vous ressenti le besoin de vous défendre ? Avez-vous accusé quelqu’un ou quelque chose d’autre ? Avez-vous mis l’accent sur le péché de quelqu’un d’autre pour détourner l’attention ?
  6. En quoi le fait que Dieu nous mette face à nos péchés est-il un signe de son amour ? Pourquoi avons-nous la liberté et la grâce d’accepter d’être brisé ? Dans les moments où vous voulez endurcir votre cœur, que pouvez-vous vous dire pour accepter de passer par le brisement ? Soyez précis et examinez ce que vous avez besoin d’entendre.
EN VOIR PLUS
Chargement