×

La semaine dernière, j’ai écrit qu’il était impossible qu’un être humain créé à l’image de Dieu n’ait pas de rêves. Qu’est-ce que j’entends exactement par « rêver » ? Partons de la définition suivante : un rêve est une construction de l’imagination, destinée à satisfaire un désir, que l’on projette dans le futur.

L’imagination et l’aptitude à se représenter le futur sont des dons merveilleux et nécessaires de Dieu. N’est-ce pas fascinant de regarder un petit enfant construire tout un monde fictif à partir de rien ? Que Dieu soit glorifié pour sa créativité et sa générosité ! Aucune autre créature dans le monde ne peut faire cela.

La capacité à rêver est aussi essentielle d’un point de vue spirituel. Même si nous ne pouvons pas voir, entendre ou toucher notre Créateur avec nos sens physiques, nous avons besoin de vivre notre relation avec lui. Cette capacité touche au cœur de ce que Dieu a voulu que nous soyons – des adorateurs – et de comment nous devons agir : en communion avec lui.

Or, comme toutes les choses merveilleuses que Dieu a faites, la chute a perverti notre capacité à rêver. Des rêves alimentés par nos désirs d’hommes pécheurs auront toujours un potentiel destructeur.

« Mais chacun est tenté quand il est attiré et entraîné par ses propres désirs. Puis le désir, lorsqu’il est encouragé, donne naissance au péché et le péché, parvenu à son plein développement, a pour fruit la mort. » (Jaques 1 : 14-15)

Fred était né pauvre, mais il savait ce que c’était que de travailler dur. Il voyait les autres réussir et voulait vivre la même chose qu’eux. Il ne voulait pas que ses enfants aient la même vie que lui. Alors, le rêve que Fred avait depuis tout petit était d’avoir beaucoup de succès en affaires, de faire partie de l’élite et d’acheter maison luxueuse.

Fred a commencé à se passer (et se repasser) le film de ses promotions successives, de sa future maison, du quartier où il vivrait, des vacances qu’il pourrait s’offrir, etc. Plus il imaginait ces choses, plus ses rêves devenaient détaillés. Et plus ses rêves étaient précis, plus ils prenaient le contrôle sur son cœur.

En peu de temps, le rêve de Fred avait cessé d’être une vague espérance pour l’avenir. Au lieu de cela, c’est devenu quelque chose qu’il fallait absolument obtenir. Fred avait acquis la conviction que si son rêve ne se réalisait pas, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue. En somme, son identité, le sens de sa vie, son bien-être, son contentement et sa satisfaction sont devenus directement liés à l’accomplissement de ce rêve.

Vous pourriez dire qu’à l’origine, Fred avait de nobles intention, ancrées dans les valeurs du travail et de la famille – des concepts bibliques. Seulement, il s’était passé quelque chose de dangereux : l’imagination de Fred avait été capturée et soumise au contrôle de la création.

L’ironie de l’histoire, c’est que plus vous êtes près de réaliser votre rêve, plus il est probable que c’est votre rêve qui vous contrôle. Ou, pour reprendre la Bible, c’est un renversement de situation : « [ils] ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et [ont adoré] et servi la créature au lieu du Créateur ». (Romains 1 : 25).

Il est bon de savoir se projeter et de se demander où l’on aimerait être plus tard. Pour être des administrateurs responsables du Royaume de Dieu, il faut savoir planifier et donc « voir » ses objectifs afin de déterminer comment les atteindre.

Mais soyez vigilants : quand ils sont alimentés par des désirs égoïstes, nos rêves entrent en compétition avec Dieu pour le contrôle de notre cœur. Si vous ne faites rien, votre rêve deviendra, à la place de Dieu, la source de votre sécurité et de votre espérance.

Que Dieu vous bénisse,

Paul David Tripp


Pour aller plus loin

  1. Outre l’imagination, qu’est-ce qui rend les êtres humains, créés à l’image de Dieu, distincts du reste de la création ? En quoi cela devrait-il nous pousser à adorer notre Créateur ? Comment pouvez-vous honorer d’une manière pratique ces aspects de l’Imago Dei?
  2. Relisez Jacques 1 : 14-15. Quels désirs pécheurs vous attirent loin de Dieu ? Identifiez avec précision les tentations que vous vivez en ce moment. Pourquoi sont-elles si attirantes ?
  3. Examinez vos péchés passés. Quels désirs avez-vous laissé « donner naissance » au péché ? Comment ces péchés, parvenus à leur plein développement, ont eu pour fruit la destruction et même la mort ? Y a-t-il quelque chose que vous devez confesser à cause de ces désirs et de ces péchés ?
  4. Quels sont vos rêves actuels ? En quoi cette capacité d’imaginer peut-elle honorer Dieu ? Vos rêves sont-ils ancrés dans la parole de Dieu et peuvent-ils être utilisés à la gloire de Dieu ? Comment pouvez-vous faire prendre de l’ampleur à ces rêves et les réaliser ?
  5. Votre imagination est-elle de quelque manière que ce soit alimentée par des désirs égoïstes ? Votre cœur court-il le danger de se faire dominer par l’un de vos rêves ? Mettez-vous votre sécurité et votre espérance dans la réalisation de ces rêves ?

EN VOIR PLUS
Chargement