×

Vous souvenez-vous de ce que c’était que d’être un adolescent ?

La conscience de soi. La conscience de soi physique. Essayer de s’intégrer. Faire tout ce qu’il fallait pour être accepté par ses pairs. Tenter d’être « cool » mais avoir l’air d’un idiot.

(Je me souviens d’avoir renversé du soda sur moi au McDonald’s devant trois filles, et je voulais vraiment mourir à ce moment-là !)

Être un adolescent est effrayant, gênant et instable. Il n’est pas surprenant qu’ils produisent à la maison un tumulte et un stress que les jeunes enfants n’ont pas. C’est une période difficile pour toutes les personnes concernées, mais les mères et les pères – et la communauté chrétienne dans son ensemble, d’ailleurs – doivent rejeter la peur et le cynisme qui accompagnent cette étape de la vie.

Que dit la Bible à propos des adolescents ? Eh bien … rien ! Cependant, la Bible nous donne d’excellentes descriptions des tendances de la jeunesse. Voici seulement trois choses à prendre en compte lorsque vous élevez et interagissez avec les adolescents que Dieu a placés dans votre vie  :

Les adolescents n’ont pas faim de sagesse et de correction.

La plupart des adolescents pensent qu’ils sont plus sages qu’ils ne le sont en réalité, et ils croient que leurs parents (et tous les adultes, d’ailleurs) n’ont que peu de connaissances pratiques à offrir. C’est frustrant, oui, mais j’ai vu beaucoup trop d’adultes rendre la correction amère alors qu’ils battent leur adolescent avec des mots humiliants.



Notre appel est de rendre la sagesse attrayante. On ne le fait pas avec des confrontations désagréables et incendiaires. Aucune sagesse n’est communiquée dans ces moments-là. Si vous bombardez les adolescents d’un déluge de balles verbales, ils vont soit courir vers le bunker, soit sortir en tirant eux-mêmes.

« Une réponse douce détourne la colère, mais une parole dure attise la colère. » (Proverbes 15:1)

Les adolescents font des choix peu judicieux en ce qui concerne leurs fréquentations.

Les proverbes contiennent beaucoup d’informations sur l’amitié et l’influence que les autres ont sur vous et sur votre comportement. Pourtant, les adolescents ont tendance à se montrer piquants et protecteurs lorsqu’il s’agit de discuter de leurs amis.

Nous devons aborder ces conversations avec sensibilité et un amour patient, ne jamais recourir aux injures et à la diffamation. Votre objectif doit être de poser des questions approfondies qui aident l’adolescent à examiner ses pensées, ses désirs, ses motifs, ses choix et ses comportements en matière d’amitié.

« Celui qui marche avec le sage devient sage, mais le compagnon des imbéciles subira un préjudice. » Proverbes 13:20

Les adolescents manquent de perspectives d’investissement à long terme.

Les adolescents ont tendance à vivre pour ce qu’ils veulent sur le moment, et ils ont tendance à repousser leurs responsabilités jusqu’à la toute dernière minute. Nous devons remettre en question avec amour leur croyance que ce moment physique est tout ce qui compte.

Nos adolescents ont besoin que nous soyons sur place pour leur apprendre à envisager la vie à long terme, non pas avec une condamnation sévère et de la frustration, mais avec de l’empathie et de la tolérance. Ils ont besoin de notre aide pour voir que chaque choix, chaque action est un investissement et qu’il est impossible de vivre la vie sans planter les graines qui seront les plantes de vie qu’ils récolteront un jour.

« Parce qu’ils ont haï la connaissance et qu’ils n’ont pas choisi la crainte de l’Éternel, qu’ils n’ont pas voulu de mes conseils et qu’ils ont méprisé toutes mes réprimandes, ils mangeront le fruit de leur conduite et se rassasieront de leurs propres moyens. » (Proverbes 1:29-31)

Je voudrais conclure cette méditation par la même question que celle avec laquelle j’ai commencé : vous souvenez-vous de ce que c’était que d’être un adolescent ?

Les parents efficaces sont ceux qui se souviennent de ce que c’était de vivre dans le monde effrayant de ces années d’adolescence et qui font preuve de la pitié dont ils avaient besoin à l’époque.

Je suis profondément persuadé que cette période offre des possibilités sans précédent. J’irais même jusqu’à dire que l’adolescence est l’âge d’or de la parentalité, lorsque l’on peut aider à préparer les adolescents à une vie d’adulte productive et respectueuse de Dieu.

Que Dieu vous bénisse,

Paul Tripp

 

Questions de réflexion

1. Repensez à ce que c’était que d’être un adolescent vous-même. Quels ont été les moments les plus embarrassants, drôles, décourageants ou regrettables que vous avez vécus ?

2. Comment le souvenir de ces moments génère-t-il de la compassion et de la patience pour les adolescents que vous élevez ou que vous connaissez ? Que se passe-t-il si vous oubliez et agissez comme si vous n’aviez jamais lutté ?

3. En tant qu’adulte, avez-vous récemment fait preuve d’un manque de soif de sagesse et de correction ? Pensez-vous être plus sage que vous ne l’êtes réellement ?

4. Comment pouvez-vous encourager avec amour votre enfant à penser à ses fréquentations ? Quelles sont les questions spécifiques que vous pouvez lui poser ?

5. Quelles sont les idoles du cœur qui empêchent d’élever les enfants à la manière de Dieu ? Comment l’Esprit vous aide-t-il à les combattre ? Soyez précis.

Traduit à partir de How To Love A Teenager

EN VOIR PLUS
Chargement