×

C’est un grand raccourci mais je crois que l’affirmation suivante est vraie : si les chrétiens vivaient comme si l’éternité était réelle, beaucoup de leurs problèmes disparaîtraient.

Toutes les semaines à l’église, vous et moi affirmons que nous croyons au paradis et à l’enfer mais il y a une différence significative entre la théologie que nous confessons et la vie que nous menons en pratique.

Combien de fois avez-vous pensé à l’éternité la semaine passée et quel impact cela a‑t‑il eu sur vos décisions ? Si je suis honnête, je n’y ai pas beaucoup pensé. Et vous ?

En conséquence, nos vies se retrouvent plus difficiles qu’elles ne doivent être. Nos luttes en disent plus sur notre amnésie par rapport à l’éternité que sur le monde qui nous entoure.

Voyons quelques attitudes qui montrent qu’ oublier l’éternité peut rendre notre vie plus difficile :

1. Nous nous centrons trop sur nous‑mêmes. Dieu nous a créés pour que nous regardions plus loin qu’au confort, au plaisir et au bonheur du moment présent. N’oublions pas que nous ne sommes pas à la barre, que nous ne sommes pas le centre de l’univers et que la vie se déroule selon la volonté et les desseins d’un Autre ! Lorsque nous réduisons notre existence à des désirs, des sentiments et des besoins passagers, nous nous opposons au plan souverain de Dieu qui nous a faits pour que nous soyons toujours joyeux.

2. Nous en demandons trop aux autres. En voulant vivre aujourd’hui comme au paradis, nous demandons inconsciemment aux personnes qui nous entourent de nous offrir ce paradis. Quelle profonde injustice ! Ils ne peuvent pas nous apporter cette paix intérieure constante et cette satisfaction que nous pourrons seulement expérimenter dans l’éternité. Au lieu de cela, nous ne récolterons que déception, frustration, conflits et divisions.

3. Nous sommes trop dans le contrôle et dans la peur. Tout le monde aura à un moment donné le sentiment de passer à côté de sa vie ; nous ne pouvons échapper aux rêves déçus. Mais au lieu de les poursuivre futilement, considérons‑les comme une piqûre de rappel : Dieu nous a créés pour un autre monde. Si nous vivons à la lumière de ce monde à venir, ils seront un rappel doux (bien que toujours douloureux).

4. Nous doutons de la bonté de Dieu. Si nous ne comprenons pas le plan éternel de Dieu, nous douterons de son caractère. Les promesses de Dieu ne s’accompliront complètement que dans le monde à venir. Si nous l’oublions, nous aurons l’impression que Dieu nous a trompés. Vivre dans un monde déchu est énormément plus difficile quand on n’a pas l’assurance d’avoir un Père aimant.

5. Nous sommes plus déçus que reconnaissants. Beaucoup d’entre nous ne vivent pas dans la reconnaissance, pas parce que Dieu nous a abandonnés, parce que nous avons beaucoup souffert ou que les gens autour de nous ont été particulièrement difficiles à vivre mais parce que nous abordons la vie avec l’espoir qu’elle nous donne ces choses que nous ne pourrons expérimenter que dans l’éternité. Les râleurs ont peu de joie et passent à côté des bénédictions que Dieu donne aujourd’hui !

6. Nous manquons de motivation et d’espoir. Lorsque on est immanquablement déçu par la vie, on peut soit perdre son enthousiasme et son optimisme ou se rappeler qu’il arrivera dans le plan de Dieu un moment où Il restaurera tout ce qui aura été brisé par la chute. Oui, la vie est difficile et vous vivrez des choses que vous n’aurez jamais imaginées mais l’éternité vous donnera une raison de vous lever le matin et d’aller de l’avant.

Voulez-vous vivre une vie en abondance aujourd’hui, alors que vous attendez d’être au paradis ? Souvenez‑vous qu’aujourd’hui n’est pas fait pour vous apporter une plénitude mais vous préparer pour votre destination finale.

Vous n’êtes pas au dernier chapitre de l’histoire. Ce qui a été brisé sera restauré, ce qui a été courbé sera redressé et ce qui a été corrompu sera régénéré. La perspective de l’éternité vous donne une raison de persévérer, d’être reconnaissants et joyeux, même si pour l’instant rien ne semble aller pour le mieux.

Que Dieu vous bénisse,

Paul David Tripp


Questions pour aller plus loin

1. Combien de fois avez-vous pensé à l’éternité la semaine passée et quel impact cela a‑t‑il eu sur vos décisions ?

2. Pensez à une décision qui honore Dieu et que vous avez prise récemment parce que vous vous êtes souvenus de l’éternité. Qu’auriez‑vous fait différemment si vous aviez négligé de penser à l’éternité ?

3. Auquel de ces 6 comportements vous identifiez‑vous le plus ? De quelle manière avez‑vous rendu votre vie plus difficile ? Soyez précis.

4. Réfléchissez à ce même domaine. Comment pouvez‑vous vivre en pratique avec l’éternité en perspective et quelle différence est-ce que cela fera ? Que décidez‑vous de faire aujourd’hui pour vous souvenir de l’éternité ?

5. Voulez‑vous qu’on vous considère comme une personne reconnaissante, joyeuse, motivée et pleine d’espérance ? Quelle différence est‑ce que cela fera dans vos relations avec vos connaissances non‑croyantes ? En quoi vivre dans la lumière de l’éternité fait de vous une meilleure personne pour évangéliser ?

EN VOIR PLUS
Chargement