×

En tant que pasteur, on reçoit toutes sortes de critiques sur notre ministère. Certaines sont constructives, d’autres à prendre avec du recul. Je n’oublierai jamais l’un des retours reçus après ma première année à l’Église de Villeurbanne : « Tu essaies de faire de l’humour, mais tu n’y arrives pas vraiment ». Aïe !

J’ai toujours été convaincu que c’est une bonne chose d’être soi-même. Mais certains traits de personnalités sont des goûts acquis, il faut du temps pour s’y habituer . Maintenant que l’Église me connait mieux, et réciproquement, c’est beaucoup plus facile de se lâcher.

Mais quelle devrait être la place de l’humour dans un culte ? Un peu, beaucoup, à la folie, avec modération ?

Quelques pensées…

L’humour est divin

Premièrement c’est bien de se rappeler que Dieu a un sens de l’humour. La diversité de la création, de l’ornithorynque au cou de la girafe, nous le rappelle. Dans les Psaumes, on voit que Dieu rit (Psaume 2.4). La Bible est remplie d’ironie, de situations improbables, de retournements de situations, même de moqueries concernant l’absurdité du mal. Jésus était aussi bon vivant, pouvait faire des blagues sur le vieux vin (Luc 5.39), et surtout dégageait cette présence équilibrée et agréable qui donnait envie de passer du temps avec lui. Je n’ai aucun doute qu’au ciel nous aurons des grands moments de fous rires. Dieu prend certainement plaisir à nous voir partager de bons moments épicés de zestes d’humour.

L’humour est humain

L’humour, en grande partie, c’est l’improbable. Le surprenant. Quand une chose n’est pas à sa place, décalée, ou unique et originale. Malheureusement à cause de la chute, notre monde entier est décalé. Et l’humour est l’un des meilleurs moyens de faire face à l’absurdité de la vie dans ce monde qui a rejeté son Créateur.

Nous vivons aussi dans un monde en tension, une tension qui a constamment besoin d’être relâchée. Lorsque les gens arrivent au culte, souvent il y a beaucoup de stress accumulé, celui de la famille, du travail, d’emplois du temps chargés, et si on rajoute à tout cela des cultes très intenses en contenu sans moments pour relâcher cette tension, le message est moins audible, moins humain. Jésus était extrêmement habile à bien maintenir un équilibre d’intensité avec ses disciples, il les appelait ses amis, savait partager des moments profonds comme des moments simples de la vie quotidienne. L’humour avec tact rend approchable, charmant, agréable. Des traits importants pour quiconque prend la parole dans un culte.

L’humour est un art

L’humour est un art. C’est subjectif, un goût acquis, et aussi très diversifié. L’humour dans une Église et sa manière de s’exprimer fait partie de sa culture. Ainsi il faut des ajustements à des sens de l’humour différents. L’humour, ça se travaille aussi. Ça se nourrit, ça se peaufine, ça s’étudie. Je prends l’humour très au sérieux. Du coup je lis des blagues, j’étudie les humoristes, je repique les blagues d’autres pasteurs qui m’inspirent. Un été où j’avais un peu de temps j’ai pris une semaine entière juste pour écrire des blagues. Non seulement ça m’a fait du bien de relâcher ma créativité, mais ça a aussi contribué à remplir mon carquois pour les mois à venir et a été bien apprécié dans les cultes qui ont suivi.

L’humour est un outil

Quand j’étais étudiant en université chrétienne, nous avions 3 prédications par semaine sur le campus de l’école, et les plus populaires étaient très souvent celles où il y avait le plus d’humour. Mais être populaire ou apprécié n’est pas une fin en soi-même, la fin de la prédication, c’est la transformation, la conviction, la persuasion. L’humour est un outil utile, mais pas une fin en soi. Si l’humour n’est pas utilisé avec un but précis, c’est comme un marteau qu’on brandit en l’air, ça impressionne, mais ça ne sert à rien, ça brasse du vent.

Quand c’est bien utilisé, l’humour peut créer des ponts, nous rapprocher des gens, briser la glace, même enseigner des vérités profondes de manière plus accessible.

L’humour est un témoignage

La diversité de moyens de communication est un grand atout. C’est aussi le témoignage que le christianisme est plus qu’un ensemble d’enseignements et de traditions, mais vraiment un mode de vie qui affecte tout notre être. Il y a quelque temps nous avons invité à manger les parents d’une amie d’école d’un de nos enfants. Nous avons passé de très bons moments, remplis de rires, de partages et aussi de témoignages de notre foi. En partant, la maman nous a dit : « Je suis vraiment surprise d’avoir passé un aussi bon moment ». Sa présupposition en venant manger chez un pasteur était que le climat allait être sérieux, peut-être lourd, voire bizarre. Savoir rire avec nos voisins, c’est témoigner que nous sommes humains, normaux, et capables de leur faire du bien à de nombreux niveaux différents. Le rire est un médicament puissant, et il l’est encore plus quand il est sanctifié.

Conclusion

Il y a quelque temps j’ai demandé à ma fille ainée qui est encore en école élémentaire : « Est-ce que tu trouves que ton papa est drôle ? ». Sa réponse, en toute honnêteté : « En général tes blagues ne sont pas très drôles, mais c’est drôle que tu essaies ». Aïe. C’est beau et c’est dur d’être papa. Elle n’essayait pas de me blesser, en toute simplicité elle me disait qu’elle appréciait les détentes d’atmosphère, mais que je pouvais encore m’améliorer dans la finesse de mon humour. Dans tous les cas, les moments les plus comiques que j’ai vécus dans les cultes étaient souvent non planifiés, lors de mes erreurs linguistiques, d’imprévus, de couacs. Peut-être un réconfort pour tous ceux qui manquent d’inspiration : tant qu’on accepte de rire de nous-mêmes nous aurons toujours du matériel pour relaxer l’atmosphère de nos cultes et mettre les gens à l’aise.

 

En y réfléchissant, avec les anciens de notre assemblée nous avons vraiment eu la conviction que cette année 2020 a manqué de rires. Une année lourde, difficile, pleine de confusion. Alors pour Noël on a voulu se lâcher. Alors Joyeux Noël à tous en rires avec ce petit film de 25 minutes d’animation légo fait maison.

EN VOIR PLUS
Chargement