Genèse 4 ; Matthieu 4 ; Esdras 4 ; Actes 4

Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : Genèse 4 ; Matthieu 4 ; Esdras 4 ; Actes 4

Dans ce monde incrédule, il y aura toujours des gens qui essaieront d’une manière ou d’une autre de décourager et de vaincre le peuple de Dieu. Si nous ajoutons à leurs efforts, nos propres découragements et les échecs qui nous caractérisent, les circonstances peuvent sembler désespérément tristes et sombres.

Dans Esdras 4, les ennemis des exilés rentrés au pays tentent trois approches visant à triompher de cette petite communauté du peuple de Dieu.

1° Ils les incitent à faire cause commune avec eux. Ce conseil semble sage : « Nous bâtirons avec vous ; car, comme vous, nous invoquons votre Dieu, et nous lui offrons des sacrifices depuis le temps d’Esar-Haddon, roi d’Assyrie, qui nous a fait monter ici » (v. 2). Des gens qui ne sont pas sur leurs gardes auraient été pris au piège. Il y a évidemment toujours place pour une véritable unité, mais l’œcuménisme sans retenue conduit inévitablement à redéfinir l’Évangile en termes de plus petit commun dénominateur. L’un des meilleurs moyens pour faire dévier un comité consiste à y introduire quelques-uns de vos partisans. Comptant sur leur appui, vous faites une proposition et vous orientez toute l’énergie du comité dans une direction apparemment anodine. En réalité, l’action s’apparente à celle de cellules cancéreuses qui se développent en exploitant l’énergie du corps pour leur propre accroissement. Dans le cas présent, la stratégie n’a pas fonctionné, parce que les chefs du peuple de Dieu ont refusé cette collaboration au lieu de se réjouir de l’aide proposée. Ils déclinent l’offre. Ce refus va obliger les adversaires à mettre au point une autre tactique qui révélera ce qu’ils sont vraiment.

2° Ils « découragèrent le peuple de Juda ; ils l’intimidèrent pour l’empêcher de bâtir » (v. 4). Le livre d’Esdras dévoile partiellement leur plan ; le livre de Néhémie le met en pleine lumière. Les adversaires des Juifs sont tellement décidés à nuire au peuple de Dieu qu’ils paient « des conseillers pour faire échouer leur entreprise » (v. 5). Rumeurs, menaces, interruptions des livraisons de matériaux, diversions qui épuisent l’énergie, voilà les mesures concoctées par des stratèges adeptes de la collaboration, des hommes intelligents qui se croient sages, influents et puissants, mais qui n’ont aucune perception spirituelle ou morale de la situation.

3° Ils lancent une attaque politique directe. Dans une lettre habilement tournée, remplie de demi-vérités, les adversaires du peuple de Dieu cherchent à persuader le roi Artaxerxès de stopper le projet de construction. Le décret que le roi publie restera en vigueur pendant des décennies. Ce qui commence par un obstacle politique apparemment insurmontable se transforme en situation paralysante, les Juifs acceptant le statu quo jusqu’au jour où la prédication puissante d’Aggée et de Zacharie (5.1) les secouera de leur léthargie.

Comment ces trois instruments de découragement ont-ils été utilisés au XXe siècle et le sont-ils encore aujourd’hui ?

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement