2 Samuel 1 ; 1 Corinthiens 12 ; Ézéchiel 10 ; Psaumes 49

 | 
Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : 2 Samuel 1 ; 1 Corinthiens 12 ; Ézéchiel 10 ; Psaumes 49

À la lumière des terribles jugements prononcés contre Jérusalem dans les chapitres 8 à 11, nous devrions, avec le début de l’éloignement de la gloire de l’Éternel dans Ézéchiel 10, méditer l’impact de ces péchés dans notre propre vie : Pourquoi ?

Pourquoi mon cœur s’éprend-il donc De la fumée qui s’évapore avant d’avoir pu s’envoler ? Pourquoi la pensée : « C’est à moi ! » Durcit-elle à ce point mes traits Et met-elle des griffes à mes doigts ? Pourquoi, oui pourquoi les objets La belle pierre, le dur métal Ont-ils un attrait qui m’oppose À mes frères en humanité ?

Parce que ma source est tarie, Et mon haleine empuantie ; J’habite, quel horrible sort ! La vallée d’ombre de la mort

Pourquoi ai-je comme maîtresse, La trahison, (Cette gueuse que je déteste et que j’adore en même temps) Pourquoi troquer sous le manteau un serment de fidélité Contre un instant, un court instant, de grisante perversité ?

Pourquoi mes lèvres asséchées Recherchent-elles sans arrêt, la moindre goutte de respect ? Pourquoi, Ô Dieu, suis-je écrasé, Par le grand poids de mon péché !

Parce que ma source est tarie, Et mon haleine empuantie ; J’habite, quel horrible sort ! La vallée d’ombre de la mort

Pourquoi m’obstiner à prétendre être le masque que je porte Et prêter à Satan mon âme pour qu’ici-bas elle soit forte ? Pourquoi museler ma conscience pour faire enfin ce que je veux Sans souci pour le désespoir qui crèvera, un jour, mes yeux ?

Parce que ma source est tarie, Et mon haleine empuantie ; J’habite, quel horrible sort ! La vallée d’ombre de la mort

Et toi, Jésus,

Pourquoi, Pourquoi me donnes-tu cette eau qui si parfaitement soulage Ma soif ! J’ai si longtemps tourné le dos à l’agonie de ton visage : J’ai soif As-tu crié en croix ! Comment peux-tu donc déverser un tel amour dans notre cœur Presque au point de le déchirer par l’abondance de bonheur !

Parce que ma source jaillit Et mon souffle se réjouit Je bois, quelle félicité À l’eau vive de ton côté

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement