1 Rois 7 ; Éphésiens 4 ; Ézéchiel 37 ; Psaumes 87 – 88

 | 
Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : 1 Rois 7 ; Éphésiens 4 ; Ézéchiel 37 ; Psaumes 87 – 88

Depuis l’annonce de la chute de Jérusalem, Ézéchiel promet de nouveaux chefs, un relèvement du pays, et une transformation morale et spirituelle. De même que le peuple avait reçu avec beaucoup de scepticisme sa première prédiction de la chute de Jérusalem, il accueille de la même façon l’annonce des bénédictions futures. La nation est brisée, les villes détruites et de nombreux habitants dispersés au loin vivent en tant qu’exilés dans des pays étrangers. Il est difficile de déceler une lueur d’espoir. Les Israélites crient : « Nos os sont desséchés, notre espérance s’est évanouie, nous sommes perdus ! » (Ézéchiel 37.11). Dans Ézéchiel 37, Dieu communique une vision et donne une leçon de choses pour redonner l’espoir et l’entretenir :

1° Il y a d’abord la vision de la vallée des ossements (v. 1-14). Ézéchiel aperçoit des os « très secs » et Dieu lui pose la question: « Fils d’homme, ces os pourront-ils revivre ? » (v. 3). Ces os représentent les Israélites en exil. Les tribus du Nord étaient déjà exilées depuis un siècle et demi. La communauté au sein de laquelle Ézéchiel vivait à Babylone était exilée depuis une décennie. On comprend que les os étaient « très secs » ! Ézéchiel reçoit l’ordre de prophétiser « sur ces os ». Les os se rassemblent miraculeusement, et se couvrent de chair et de peau ; ils sont passés du stade de squelette à celui de cadavre ! Ézéchiel doit alors prophétiser et parler au « souffle » (rûah, qui signifie à la fois « Esprit » et « vent »). Les cadavres reprennent vie et se tiennent sur leurs pieds, comme « une très, très grande armée » (v. 10). En d’autres termes, même si la prédication opère certains

W changements, il faut la puissance irrésistible de l’Esprit de Dieu. Dans le monde métaphorique ainsi déployé, on assiste à rien moins qu’une résurrection d’entre les morts (v. 12). La vision signifie que Dieu répandra son Esprit et que l’exil prendra fin (v. 14).

2° La deuxième leçon de choses, en fin du chapitre, présente deux morceaux de bois (v. 15-28). Le premier morceau représente Juda, le second les dix tribus du nord, le royaume d’Israël. Ézéchiel tient le rôle de Dieu. Une fois qu’il a rapproché les deux pièces de bois, Dieu déclare que dans le rétablissement promis, il n’y aura plus deux royaumes, mais un seul. « Ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations et ne seront plus divisés en deux royaumes » (v. 22). Une fois de plus, la promesse d’une transformation intérieure apparaît : « Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations et par tous leurs crimes ; je les sauverai de tous les lieux qu’ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu » (v. 23). Mais le plus important est que le Messie promis les conduira : « Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger » (v. 24).

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement