1 Rois 13 ; Philippiens 4 ; Ézéchiel 43 ; Psaumes 95 – 96

 | 
Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : 1 Rois 13 ; Philippiens 4 ; Ézéchiel 43 ; Psaumes 95 – 96

Près de 20 ans se sont déjà écoulés depuis qu’Ézéchiel a vu la gloire de l’Éternel quitter le Temple (Ézéchiel 10.18-22 ; 11.22-24). Ici, dans Ézéchiel 43.1-12, il assiste au retour de l’Éternel.

Plusieurs expressions et propositions montrent que la gloire qu’Ézéchiel voit doit être identifiée à celle qu’il avait aperçue dans sa vision du trône mobile des chapitres 1 à 3, et avec celle qui avait quitté le Temple et la ville dans les visions des chapitres 8 à 11. Le prophète affirme d’ailleurs lui-même cette identité : « La vision que j’avais était semblable à la vision que j’avais eue lorsque [le Dieu d’Israël était] venu pour détruire la ville; et ces visions étaient semblables à celle que j’avais eue près du fleuve de Kebar. Et je tombai la face contre terre » (v. 3).

Dans le cadre symbolique de cette vision, cela signifie que Dieu se manifeste une fois de plus à son peuple. Celui-ci doit réagir en s’humiliant de ses péchés (v. 10-11) et en se conformant à la lettre à tout ce que Dieu prescrit (v. 11).

L’apothéose de la vision dans le contexte du livre d’Ézéchiel se trouve au dernier verset du livre : « Et, dès ce jour, le nom de la ville sera : l’Éternel est ici » (48.35). C’est merveilleux. Tout lieu où se trouve le Sei- gneur est saint : « C’est pourquoi, affermissez votre pensée, soyez sobres et ayez une parfaite espérance en la grâce qui vous sera apportée, lors de la révélation de Jésus-Christ. Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois, dans votre ignorance; mais, de même que celui qui vous a appelés est saint, vous aussi devenez saints dans toute votre conduite, puisqu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint » (1 Pierre 1.13-16). Jean vit « descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem » (Apocalypse 21.2). Une voix forte disait : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21.3).

Rappelons-nous toujours ceci: l’Écriture ne met pas en avant l’Évangile sur la base de la transformation sociale qu’il opère, mais principalement parce qu’il réconcilie des hommes et des femmes avec un Dieu saint. Son but n’est pas que nous nous sentions épanouis mais que nous soyons réconciliés avec le Dieu vivant et saint. La consommation de toutes choses est une perspective heureuse pour ceux que Dieu a transformés, non parce que l’environnement des nouveaux cieux et de la nouvelle terre sera agréable, mais parce que nous vivrons éternellement, travaillerons et adorerons dans l’éclat étincelant de la présence de notre saint Créateur et Rédempteur. Cette perspective doit façonner la manière de vivre et de servir de l’Église, ainsi que fixer le rythme de son ministère. Tout autre choix mène immanquablement à l’idolâtrie égocentrique.

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement