×

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : Genèse 29; Matthieu 28; Esther 5; Actes 28

La dernière phrase de Matthieu 28 est frappante: « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (v. 20). C’est évidemment une très grande promesse que le Christ ressuscité laisse à son peuple, à la veille de son ascension. Mais le contexte indique qu’il ne s’agit pas d’une assurance générale. Elle est très liée à l’ordre missionnaire. Quelle est la nature de ce lien? Ou, pour clarifier la question, pourquoi la promesse de Jésus d’être avec ses disciples jusqu’à la fin du monde vient-elle après l’affirmation de son autorité et l’ordre de faire des disciples de toutes les nations?

Reconnaissons que ces mots ne sont pas assortis d’une condition, ni accompagnés d’une menace. Jésus n’a pas dit: « Si vous faites des disciples de toutes les nations, je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde », et encore moins: « Si vous ne faites pas de disciples de toutes les nations, je ne serai pas tous les jours avec vous ». Il existe cependant un certain lien! Mais lequel?

Le lien est tellement général qu’à mon avis, nous devons concevoir la présence de Jésus avec nous comme l’élément essentiel qui nous permet d’obéir à l’ordre missionnaire: la promesse de sa présence est donc à la fois l’expérience de ceux qui obéissent à l’ordre missionnaire et la condition qui leur permet d’obéir. Nous jouissons de la présence de Jésus et en faisons l’expérience, conformément à sa promesse, et nous en rendons témoignage en proclamant qui il est, ce qu’il a fait et ce qu’il ordonne. Aussi objective que soit la vérité de l’Évangile que nous proclamons, nous ne la proclamons

A pas seulement parce que c’est la vérité, mais aussi parce que nous avons nous-mêmes goûté à son pouvoir de salut et de transformation. Nous n’annonçons donc pas seulement la vérité de l’Évangile, nous lui rendons aussi témoignage dans la personne même de Jésus. Nous ne sommes pas des hérauts neutres de certains événements objectifs, nous sommes des disciples qui s’efforcent de faire d’autres disciples.

Il n’est pas étonnant qu’en nous acquittant de cette mission, nous puissions apprécier d’autant plus la présence de Jésus. Parce que nous le connaissons lui, ainsi que sa puissance qui transforme notre vie, nous évangélisons, baptisons, instruisons, faisons des disciples, ce qui nous apprend à mieux le connaître et à expérimenter toujours plus sa présence de transformation dans notre vie. Sa promesse d’être avec nous jusqu’à la fin du monde est ce qui nous permet d’obéir à l’ordre missionnaire; elle en est la raison et le but, le fondement et la récompense. Comment pourrait-il en être autrement? Nous servons le Seigneur parce que nous l’aimons et que nous sommes impatients de l’entendre nous dire: « C’est bien! » à la fin de notre voyage.

EN VOIR PLUS
Chargement