×

Arabesque

Madeleine sort de chez elle à quinze heures trente, pour profiter du soleil. Ses pas connaissent le chemin : elle va au parc, près de chez elle. Sa tête part avec les oiseaux, ou bien il lui suffit d’une fleur … Madeleine est une petite femme, élégante, du haut en bas. Ses talons claquent. Son sac à main bat sur sa hanche et, derrière les verres tout ronds de sa monture de lunettes, dorée, ses yeux pétillent. Les grilles du parc sont grand ouvertes. Elle y pénètre, sans recevoir cette onde de fraîcheur, verte, et haute, qu’elle perçoit habituellement. Elle lève...

Le monde sans mur

Quand il était petit, il avait peur des murs qui se dressaient, haut devant lui. Les murs nus. Les murs froids. Les murs qui criaient : Non ! Tu ne passeras pas. Il restait au pied du mur, les yeux levés sur cette barrière monstrueuse, entre lui et le monde. Il rêvait d’un monde sans mur. Il est devenu artiste, et peut-être ceci a-t-il à voir avec cela. La nature est sa principale source d’inspiration. … Il traverse la campagne. Il marche, seul. Il aime les talus. Trois niveaux superposés : montée de terre, herbe, et le ciel, ouvert au-dessus. Au point le...

Tabucchi : peut-on ressusciter ?

Un auteur et son œuvre Antonio Tabucchi est né en 1943, et décédé d’un cancer, à Lisbonne, en 2012. Ce déplacement vers le Portugal n’est pas lié au hasard dans sa vie. En effet, il est révélateur de l’importance de cet autre pays, pour l’écrivain italien. Il a étudié les lettres, et s’est spécialisé dans la littérature portugaise, qu’il a enseignée à l’université de Sienne, l’une des plus anciennes de toute l’Italie. Il s’est notamment passionné pour l’oeuvre de Pessoa (1888-1935), l’un des plus grands auteurs portugais du XXe siècle. Il est l’auteur d’une quinzaine de romans, recueils de nouvelles,...

A la face du monde

En hommage à Antonin Hako Il est seul dans son atelier. Il travaille, à sa table. Il est concentré, silencieux. Devant lui sont étalés une multitude de lambeaux de papier, qu’il a peints, redécoupés. Une sorte de patchwork, de ses couleurs à lui, avec une dominante de mauve, celui des colchiques. Sur une grande feuille de carton, épais, dont il a d’abord recouvert la surface, avec une aube pâle, il réassemble les pièces d’un puzzle dont lui seul a le secret. Il crée du rythme, avec les couleurs et les formes, patiemment. Il est comme enclos dans son jardin. C’est...

Plus de ressources

Trier par :
EN VOIR PLUS
Chargement