×

Que signifie pour les chrétiens être « plus que vainqueurs » (Romains 8.37) ? Pour beaucoup, ce terme ne s’applique qu’à un groupe spécial de chrétiens illustres qui mènent une vie au-dessus des autres, qui triomphent toujours de la tentation, cultivent une vie de prière victorieuse, rendent un témoignage éloquent et efficace, font preuve de maturité et de fidélité dans leurs relations. Or le texte ne dit rien de tout cela.

1° Le « nous » auquel l’apôtre fait référence englobe tous les chrétiens. Tous les chrétiens font partie de ceux que Dieu a connus d’avance, qu’il a « prédestinés à être semblables à l’image de son Fils », qu’il a appelés, justifiés, glorifiés (v. 29-30). Les personnes auxquelles l’apôtre pense ne constituent pas l’élite des élus ; ce sont des chrétiens ordinaires, mais des chrétiens authentiques.

2° La preuve manifeste qu’ils sont « plus que vainqueurs » réside dans leur persévérance quelle que soit l’opposition rencontrée. Celle-ci peut prendre la forme de la persécution violente, comme celle que le texte décrit (v. 35-38). On peut y inclure d’autres épreuves, comme la famine. Les gloires de la vie présente ne séduisent pas les chrétiens ; les terreurs de la mort ne les épouvantent pas ; le stress du présent et les frustrations de l’avenir ne les écrasent pas (v. 38). Aucun pouvoir humain, rien dans toute la création, pas même toute la furie déchaînée de l’enfer, rien « ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur » (v. 39).

3° Comme la dernière phrase le dit clairement, ce dont les chrétiens ne pourront jamais être séparés est « l’amour de Christ » (v. 35) ou d « l’amour de Dieu en Christ » (v. 39). Cela signifie qu’aucune puissance ne peut empêcher un chrétien d’être chrétien. C’est pourquoi nous sommes « plus que vainqueurs ». Cette vérité aurait pu être formulée de plusieurs manières. Mais cette manière, qui insiste sur l’amour de Christ dont nous ne
pouvons être séparés, nous rappelle la gloire et le bonheur qui sont nôtres de jouir de cette relation d’amour dès maintenant et pour l’éternité. Nous ne sommes pas seulement acquittés, nous sommes aimés. Nous ne sommes pas aimés par nos semblables, mais par Dieu lui-même. Il ne s’agit pas de l’amour général que Dieu porte à toute sa création. Ce dont Paul parle ici est l’amour divin spécial qui concerne « ceux qui sont appelés selon son dessein » (v. 28).

4° La garantie que nous tiendrons et que nous persévérerons, que nous serons donc « plus que vainqueurs » n’est rien d’autre que le dessein souverain de Dieu (v. 29-30), manifesté dans la mort de son Fils pour nous (v. 31-35).

« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (v. 31). On ne peut imaginer une sécurité plus grande.

EN VOIR PLUS
Chargement