Genèse 8 ; Matthieu 8 ; Esdras 8 ; Actes 8

Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : Genèse 8 ; Matthieu 8 ; Esdras 8 ; Actes 8

Notre vision est atteinte de myopie et notre compréhension est faussée. Nous « lisons » rarement vraiment bien les événements qui se déroulent autour de nous. Considérons les effets immédiats qui ont suivi le martyre d’Étienne (Actes 8.1-5). « Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Église de Jérusalem » (v. 1). La situation n’était certes pas agréable pour les croyants qui la subissaient. Pourtant :

1° « Tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie » (v. 1). Il était incontestablement plus facile de cacher douze hommes que les milliers qui formaient l’Église. De plus, en demeurant à Jérusalem, les Douze sont restés au centre et ont pu exercer une certaine surveillance sur les développements rapides de l’Église.

2° « Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu » (v. 4). Il s’ensuit que la propagation de l’Évangile a été beaucoup plus rapide que si les apôtres étaient partis en mission pendant que les autres chrétiens restaient à Jérusalem. C’était une armée de milliers de chrétiens, et de quelques évangélistes très doués, tous dispersés par la persécution, qui « annonçaient » tout simplement l’Évangile.

3° « Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ » (v. 5). Dans le livre des Actes, Luc énonce souvent d’abord une vérité générale puis il en donne une illustration concrète. Ainsi, il avait indiqué que les croyants vendaient leurs terres et mettaient en commun le produit de la vente pour venir en aide aux pauvres (Actes 4.32-36). Ensuite, il raconte l’histoire d’un certain Joseph, surnommé Barnabas par les apôtres, qui venait justement de vendre son champ. Cette façon de procéder fournit un exemple concret d’une pratique générale que Luc venait juste de mentionner. Ensuite, il introduit Barnabas (qui sera un acteur majeur dans la suite) dont l’exemple servira à présenter Ananias et Saphira et leur mensonge quant au montant exact du produit de leur vente (Actes 5). C’est ainsi que le récit progresse. Il en est de même dans Actes 8 : Luc décrit la dispersion des chrétiens et fait remarquer qu’ils annonçaient « de lieu en lieu… la bonne nouvelle », avant de rapporter une histoire particulière, celle de Philippe. Il était l’un des sept hommes qui avaient été choisis pour le service diaconal naissant (Actes 6) ; il devient désormais un évangéliste stratégique pour faire franchir à l’Évangile l’un de ses premiers obstacles socioculturels, et passer des Juifs aux Samaritains.

4° « Des hommes pieux ensevelirent Étienne, et le pleurèrent à grand bruit. Saul, de son côté, ravageait l’Église ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison » (v. 2-3). Le contraste est saisissant. Saul croit accomplir l’œuvre de Dieu ; en réalité, ceux qui sont vraiment pieux pleurent et enterrent le premier martyr chrétien. Dans la providence particulière de Dieu, ce Saul deviendra l’un des plus grands missionnaires transculturels de tous les temps, et le rédacteur humain d’environ un quart du Nouveau Testament.

EN VOIR PLUS
Chargement