Genèse 46; Marc 16; Job 12; Romains 16

Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : Genèse 46; Marc 16; Job 12; Romains 16

Voici l’une des choses les plus difficiles à saisir: le Dieu de la Bible est à la fois personnel, dans ses interactions avec les hommes, et transcendant (c.- à-d. au-delà du temps et de l’espace, ce domaine dans lequel se situent tou- tes nos interactions personnelles avec Dieu). Au titre de Souverain transcendant, il règne sur tout sans exception; en tant que Créateur personnel, il intervient de façon individuelle dans la vie de ceux qui portent son image, et se révèle à eux non seulement comme une personne, mais de surcroît comme une personne parfaitement bonne. La manière dont ces éléments se combinent est au-delà de notre portée, mais ces derniers sont fréquemment soulignés dans l’Écriture.

En apprenant que Joseph est en vie, Jacob offre des sacrifices à Dieu qui, dans sa grâce, se révèle une fois de plus au patriarche: « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Égypte, car c’est là que je te ferai devenir une grande nation. C’est moi qui descendrai avec toi en Égypte et c’est moi qui t’en ferai aussi remonter; et Joseph te fermera les yeux de sa propre main » (Genèse 46.3-4).

D’après le livre de la Genèse, Jacob savait que l’alliance de Dieu avec Abraham incluait la promesse que le pays où il s’était établi lui appartiendrait un jour ainsi qu’à ses descendants. C’est pourquoi Jacob avait besoin de cette révélation spéciale de Dieu qui l’autorisait à quitter le pays. Jacob reçoit trois certitudes : a) durant leur séjour en Égypte, Dieu multipliera ses descendants et en fera « une grande nation » ; b) il les fera sortir d’Égypte un jour; c) sur le plan personnel, Jacob est consolé en sachant que Joseph, v ce fils dont il avait été sans nouvelles depuis si longtemps, serait à ses côtés à l’heure de sa mort.

Tout cela était source de grand réconfort. Mais Dieu révèle aussi quelque chose des mystères de sa souveraineté providentielle. Les lecteurs du Pentateuque connaissent l’histoire: durant leur séjour en Égypte, les Israélites seront réduits à l’esclavage; Dieu entendra les cris de son peuple et au moment opportun il suscitera Moïse qui sera son agent pour frapper l’Égypte de dix plaies; il séparera les eaux de la mer Rouge, conclura l’alliance du Sinaï et donnera sa loi; le peuple errera dans le désert et finalement entrera dans le pays promis. Le Dieu souverain qui a conduit Joseph en Égypte pour préparer l’accueil de cette petite communauté de 70 personnes a des plans sublimes en réserve. Ils ont pour but d’amener le peuple à l’étape suivante de l’histoire de la rédemption et lui apprendre finalement que les paroles de Dieu sont plus importantes que la nourriture (Deutéronome 8).

On ne peut pas davantage dissocier la transcendance souveraine de Dieu de sa personnalité qu’on ne peut ôter une aile d’un avion et espérer qu’il poursuivra son vol normalement.

EN VOIR PLUS
Chargement