Exode 35 ; Jean 14 ; Proverbes 11 ; Éphésiens 4

 | 
Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : Exode 35 ; Jean 14 ; Proverbes 11 ; Éphésiens 4

Je souhaite attirer l’attention sur trois proverbes ou types de proverbes qui figurent dans Proverbes 11.

1° Comme le chapitre précédent, le chapitre 11 inclut plusieurs proverbes qui se concentrent sur la langue, sur le discours humain. La section qui englobe les versets 9 à 14 traite de la manière dont la langue peut être soit un objet de bénédiction, soit un objet de malédiction. Parmi les aspects les plus intéressants, il y a la double mention que la meilleure chose que la langue ait à faire est de garder le silence : « L’homme qui a de la compréhension se tait […] celui qui a l’esprit fidèle […] cache [les secrets] » (v. 12-13). L’insistance sur le fait que la langue peut être en bénédiction à toute une ville (et à une nation, en principe) ou à l’origine de sa destruction (v. 10-11, 14) est une autre caractéristique de ce passage. Une langue offre de sages conseils, adresse des mises en garde prophétiques, élabore une bonne stratégie, prône une intégrité totale en matière de gouvernement et de justice de même qu’une humilité empreinte de respect dans les relations humaines, et encourage vivement à marcher dans la crainte de l’Éternel. À l’opposé, la langue peut être prétentieuse, trompeuse, manipulatrice, avide d’enfreindre le cours des lois et de la justice et de chercher son propre intérêt.

2° « Un anneau d’or au groin d’un pourceau, c’est une femme belle et privée de bon sens » (v. 22). En hébreu, ce verset présente une structure de simple parallélisme sans verbe ; la traduction française s’en rapproche beaucoup : « Un anneau d’or au nez d’un pourceau, /une femme belle et privée de bon sens ». La poésie française utilise moins les parallélismes que la poésie hébraïque, et pour rendre explicite la comparaison subtile de l’hébreu, la version française a ajouté le verbe « être ». Le sens est le même et l’image très parlante. Les porcs à demi sauvages de l’Antiquité avaient des anneaux dans le groin, ce qui permettait de les maîtriser. Mais ces anneaux n’étaient jamais en or ! L’incongruité de l’image créait un sentiment de répulsion pour le Juif, car le porc était un animal impur. De même, la beauté d’une femme, aussi extraordinaire soit-elle, ne compense en rien une absence totale de discrétion. À bien des égards, notre culture – et pas seulement Hollywood – pourrait tirer d’utiles leçons de ce proverbe.

3° « Tel, qui fait des largesses, devient plus riche ; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir » (v. 24). Le paradoxe est une autre caractéristique de nombreux proverbes. Cette façon de dire les choses a plus d’effet qu’une simple exhortation comme « Soyez généreux », ou qu’un slogan tel « La générosité paie ». La manière dont notre Dieu généreux a conçu l’univers fait qu’en général, le généreux a beaucoup à donner. L’avare finit souvent sa vie dans une grande misère. Des exemples vous viennent-ils à l’esprit ?

EN VOIR PLUS
Chargement