1 Samuel 3 ; Romains 3 ; Jérémie 41 ; Psaumes 17

 | 
Partager

Ecouter les chapitres du jour sur le site Audio Bible IBG : 1 Samuel 3 ; Romains 3 ; Jérémie 41 ; Psaumes 17

Le récit de l’assassinat de Guedalia et de ses conséquences (Jérémie 41) est brutal et horrible.

1° Ismaël, fils de Netania (40.8 ; 41.1), le responsable de l’assassinat de Guedalia, était un homme de sang royal ; peut-être est-il devenu furieux parce que les Babyloniens ne l’avaient pas choisi, lui, comme gouverneur. Il est toujours troublant de voir des gens lutter pour le pouvoir, alors qu’il n’y a plus que le désastre et la pauvreté à gérer.

2° Le texte biblique décrit admirablement la perfidie profonde d’Ismaël. Tuer des gens en profitant d’un festin auquel ils avaient été invités était beaucoup plus scandaleux au VIe siècle avant notre ère que maintenant, influencés que nous sommes par les romans d’Agatha Christie et d’autres du même genre. La rage d’Ismaël est telle qu’il fait aussi mettre à mort les Babyloniens laissés dans le pays pour le surveiller. La raison de l’atrocité qui suit (v. 4-7) n’est pas claire : Ismaël avait peut-être le désir de supprimer tous ceux qui étaient favorables à Guedalia (v. 6). Il se peut aussi que, dans la situation politique terriblement instable de l’après-guerre, il ait eu besoin de voler. Cette hypothèse est renforcée par le fait que certains pèlerins sauvent leur peau en indiquant à Ismaël une cachette renfermant de la nourriture (v. 8).

3° Yohanân, fils de Qaréah, fut l’un des premiers à avertir Guedalia de la conspiration d’Ismaël (40.13-14). Après l’assassinat, il rassemble promptement des hommes et se lance à la poursuite d’Ismaël, de ses hommes et de ceux qu’il avait emmenés captifs (v. 11-12). Bien qu’Ismaël et huit de ses hommes parviennent à s’échapper, tous leurs captifs sont libérés (v. 14-15).

4° Yohanân se demande alors ce qu’il doit faire. Ses hommes et lui craignent que, lorsque la nouvelle de l’assassinat de Guedalia et des autres atteindra Babylone, Neboukadnetsar soit tellement furieux qu’il envoie une expédition punitive pour tuer tous les habitants restés sur place. C’est pourquoi Yohanân prend la direction du sud, vers l’Égypte ; il s’arrête près de Bethléhem (juste au sud de Jérusalem) pour rassembler ceux qui désirent prendre la fuite avec lui.

5° Sur le plan théologique, tout cela s’inscrit dans le cadre de la dévastation totale qui frappe Juda. La ville et le Temple ont été détruits. La dynastie davidique a pris fin. Tous les chefs, artisans, sacrificateurs et autres ont été déportés en vagues successives (voir 52.28-30). Et voilà que Guedalia, celui qui semblait être un homme de bien, peut-être le seul capable de prendre soin de cette nation brisée, de la relever peu à peu et de lui redonner une certaine santé économique et politique, est assassiné. Les quelques chefs restants redoutent les Babyloniens et envisagent de se rendre en Égypte. Sans s’en rendre compte, ils accomplissent parfaitement les prophéties de malheur total que Jérémie annonçait depuis des décennies.

EN VOIR PLUS
Chargement