Des Z’elles pour voler !

by Oleksy @Ohurtsov from Pixabay

Cet article fait partie de la série : Le ministère féminin sous toutes ses formes

C’est le nom du groupe engagé dans le ministère autour des personnes en situation de prostitution.

Ce que le Seigneur a accompli dans Son église depuis 2017 au sein de ce ministère est incroyable ! Interpellés par ce qui se passait autour des murs de notre église à Toulouse, le Seigneur a permis qu’une quinzaine de membres de notre église se lève en quelques mois pour Le servir dans ce ministère de différentes manières.

Nos sorties à la rencontre des personnes en situation de prostitution ont commencé en fin de journée au mois de mai, précédées par plusieurs mois de prières à ce sujet et des rencontres merveilleusement guidées. Pour nous aider à mettre en place ce ministère, Marcel Georgel, responsable du réseau Liberté en France qui existe depuis huit ans, est venu nous rendre une première visite au mois de juin. Il nous a formé et expliqué le fonctionnement de certains réseaux de « traite d’êtres humains », puis il a accompagné une de nos sorties et a pu prier avec une des filles que nous connaissions, victime de réseaux. Le lendemain, cette jeune fille est venue à l’église. Elle nous a contactés dans la semaine désirant quitter la rue. Jour après jour, cette personne a goûté à la grâce de Dieu envers elle : à partir de rien, Dieu a pourvu à chacun de ses besoins. Aujourd’hui, elle suit des études bibliques et vient régulièrement à l’église. Le changement que Dieu opère en elle est remarquable. Quel encouragement à persévérer de la part de notre Seigneur !

Marcel était de nouveau présent lors de notre convention missionnaire en octobre pour nous aider à structurer ce ministère. Un grand nombre de personnes est venu l’écouter partager ses expériences du réseau liberté. Ce fût aussi l’occasion d’inviter des personnes d’autres églises de Toulouse. C’est à ce moment-là qu’est né le groupe des Z’elles pour voler.

Depuis, nous faisons une sortie le vendredi soir toutes les deux semaines. Nous essayons de tisser une relation de confiance avec ces filles, nous restons un moment avec elles, puis nous prions avec elles. Plusieurs nouveaux testaments ont été distribués ainsi que de la littérature chrétienne. Quand c’est possible, nous leur partageons l’évangile au moyen de l’application 5fishs. Entre vingt et trente personnes en situation de prostitution (il n’y a pas que des filles) nous connaissent, et nous avons une vingtaine de contacts. Trois à cinq d’entre nous sortent régulièrement, dont deux sœurs fidèles qui viennent de l’église EPI Léguevin. Dernièrement, nous avons pu offrir un cadeau (une écharpe avec un signet sur lequel était écrit un verset) à ces personnes dans la rue. Elles ont été très touchées.

Une sœur a pris en main les études bibliques pour ces femmes de la rue et une autre dispense des cours de français pour débutants une fois par semaine à l’église, entourée par d’autres sœurs. Nous avons aussi des traductrices tous les dimanches pour que ces personnes de la rue, qui parlent anglais pour la plupart, entendent dans leur langue le beau message de l’Évangile.

Certaines sœurs entourent les filles dans la semaine en sortant avec elles, en les accompagnant dans leurs démarches.

Nos sujets de prières :

  • Que Dieu nous remplisse de Son amour pour ces personnes, et qu’Il œuvre dans leur cœur pour les conduire sur le chemin de délivrance et de restauration.
  • Que nous restions persévérants et fidèles dans cette année,
  • Que Le Seigneur nous précède dans nos entreprises et nos projets, qu’Il nous accorde Sa protection.
  • Pour l’organisation au sein de « Des Z’elles pour voler ».
  • Il est difficile de ne pas se disperser compte-tenu des situations et des besoins personnels des personnes : que Le Seigneur nous équipe de discernement et que nous agissions selon Sa volonté, en comptant sur Sa grâce pour faire le reste.
  • Que nous puissions nouer de bonnes relations avec les autres associations engagées à Toulouse dans l’accompagnement des personnes en situation de prostitution.

Nos projets :

  • Créer une association Des Z’elles pour voler, qui pour le moment bénéficie de ce statut via Pain de Vie. Cette création nous donnerait plus de crédibilité auprès des autres associations et nous permettrait aussi de tisser des liens avec les autorités.
  • En partenariat avec l’association ‘Mains Tendues’, utiliser le Solidaribus pour nos sorties, la nuit (avoir un endroit pour s’assoir, boire une boisson chaude et partager).

« Je ne te condamne pas non plus ; Va, et désormais, ne pèche plus. » Jean 8 : 3-11

Partager
EN VOIR PLUS
Chargement